Synthèse 2.3 Economie

Quelle est la place de l’Union Européenne dans l’économie globale ?

L’Union Européenne est l’espace le plus intégré du monde. Parallèlement à la mondialisation, les européens ont construit un marché intérieur en limitant le plus possible les entraves au libre échange.

La construction européenne s’est réalisée par des élargissement successifs. De 6 pays à l’origine (Belgique, Pays Bas, Luxembourg, France, Allemagne, Italie) pour un marché unique du charbon et de l’acier, l’UE est aujourd’hui composée de 27 pays et d’un champ d’intervention beaucoup vaste.

Cette construction s’est accompagnée de l’adoption de la monnaie unique en 1999 (pour 17 pays à ce jour). L’Europe est actuellement à la dernière phase de l’intégration (typologie de Bella Balassa), l’Union économique et monétaire. La convergence des économies (Traité de Maastricht  renforcé par le Traité d’Amsterdam) concerne le niveau de la dette, les déficit budgétaires et l’inflation.

L’euro est devenue la deuxième monnaie internationale dans les échanges, derrière le dollar, malgré un taux de change plutôt élevé qui défavorise les exportations. La Banque centrale européenne, indépendante des états, et garante de la lutte contre l’inflation est une institution qui a permis à l’euro de prendre toute sa place comme monnaie internationale.

L’UEM renforce donc les interdépendances enter les états et privent donc ceux-ci d’une liberté totale dans leurs politiques macro économiques.

La politique budgétaire est contrainte par le pacte de stabilité et de croissance. C’est la raison pour laquelle, la France pratique aujourd’hui une politique d’austérité. Le déficit budgétaire doit être d’ici 2 ans, ramené en dessous de la limite des 3 %. La politique monétaire est uniquement du ressort de la BCE. Les autres politiques économiques (industrielles …) sont, dans une certaine mesure, contraintes par l’UEM. Les pays ne peuvent pas pratiquer des politiques allant à l’encontre de l’intérêt général de l’union.

Face  la crise actuelle, l’Europe éprouve des difficultés, comme les autres régions du monde. Le budget fédéral étant faible (1,4% du PIB européen) il ne permet pas de politique expansive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *