Fiche cours Croissance

Chapitre 1 : Comment un marché concurrentiel fonctionne-t-il ?

Plan

Introduction

  1. La concurrence pure et parfaite
  2. Le marché est institutionnalisé
  3. Le surplus du consommateur, le surplus du producteur
  4. La taxe forfaitaire

Conclusion

===========================================================================

En complément

Video

https://youtu.be/4AD3Cen8HKs Fonctionnement marché concurrentiel

https://youtu.be/qL-3N37LUPA Fonctionnement marché concurrentiel

https://youtu.be/yjUEVAGbDe0 Courbes Offre et Demande

https://youtu.be/HrOkLQBh7g8 Maximisation du profit

Fiche concept

2016_stage-rc2_ap-pes-fiche-marche-travail_la-pf.pdf (ac-aix-marseille.fr) Marché du travail

Questions sur le sujet :

  • En quoi le marché est-il une institution ?
  • Quelle relation existe entre le surplus du consommateur et le surplus du producteur ?
  • Quelles sont les cinq conditions de la concurrence pure et parfaite ?

Fiche cours Croissance

Croissance fluctuations et crises

Chapitre 1 : Quelles sont les sources et les défis de la croissance économique ?

Plan

Introduction

  1. La mesure de la croissance
  2. Les facteurs de la croissance économique
  3. Le rôle du progrès technique et de l’innovation dans la croissance
  4. Le rôle des institutions dans la croissance
  5. La croissance confrontée à deux défis majeurs
    1. Inégalités de revenus
    1. Dégradation de l’environnement
  6. Les innovations peuvent aider à reculer les limites écologiques de la croissance

======================================================================

En complément

Vidéo

http://dessinemoileco.com/quest-ce-que-le-produit-interieur-brut/

https://www.canal-u.tv/video/canal_aunege/la_mesure_de_la_croissance_economique.14799

Statistiques

https://www.insee.fr/fr/statistiques/2830613

Fiche concept

http://ses.tice.ac-orleans-tours.fr/php5/pedagogie/pedagogie_par_niveau/terminale/documents/fondamentaux/01_fiche_concept_croissance.doc

Carte mentale

http://www.toileses.org/terminale/CM_ELN_defis_croissance.png

http://www.toileses.org/terminale/CM_ELN_mecanismes_croissance.png

Résumé du chapitre

La croissance est mesurée par l’évolution du PIB. Indicateur quantitatif, le PIB ne permet pas de mesurer l’évolution du niveau de vie de la population.

La croissance est le résultat de l’augmentation du volume des facteurs de production et/ou d’une meilleure utilisation de ceux-ci (gains de productivité, organisation du travail).

L’investissement est un déterminant majeur de la croissance. Il prend différentes formes.

La productivité globale des facteurs correspond à la partie de la croissance qui ne résulte pas de la variation de la quantité des facteurs de production.

L’Etat joue également un rôle important, en garantissant par un cadre réglementaire et judiciaire, aux investisseurs qu’ils bénéficieront des profits liés à leur activité.

La croissance se heurte à des limites écologiques (par exemple, l’épuisement des ressources naturelles, ainsi qu’à des problèmes de répartition (qui génèrent des inégalités entre individus).

Le progrès technique et les innovations peuvent permettre à la croissance d’être plus verte, donc plus vertueuse

Résumé sur http://www.shukuru.fr/?p=667

Sujets de BAC (Type EC3 ou Dissertation)

Un printemps meilleur que prévu pour la croissance française

C’est une bonne nouvelle de plus pour le gouvernement : la France a enregistré entre avril et juin une croissance plus forte qu’annoncé fin juillet . La hausse du PIB s’est ainsi établie à +1,1 %, et non pas à 0,9 % au deuxième trimestre, selon la nouvelle estimation de l’Insee publiée ce mardi.

L’acquis de croissance pour 2021 à fin juin n’est, en revanche, pas revu à la hausse, a précisé l’organisme public. Il demeure donc à 4,8 %. Ce qui est de bon augure pour le gouvernement qui table sur une croissance pour l’année de 6 %, après le plongeon de 8 % enregistré en 2020.

Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, est d’ailleurs confiant. « En dehors des centres commerciaux , le passe sanitaire n’a pas d’impact sur l’activité économique », a-t-il assuré en dévoilant les modalités de la fin du « quoi qu’il en coûte » lundi. Selon lui, l’économie française devrait retrouver son niveau d’avant crise avant la fin de l’année, soit plus tôt que prévu…

Encourageante, cette embellie n’efface toutefois pas encore les stigmates de la crise : le PIB reste inférieur de 3,2 % à son niveau du quatrième trimestre 2019, selon l’Insee.

La meilleure nouvelle vient de l’investissement des entreprises qui a accéléré nettement et a augmenté finalement de 2,4 % au lieu de 1,1 % (après +0,4 % au début de 2021), ce qui lui permet même de dépasser pour la première fois son niveau d’avant la crise.

La consommation des ménages s’est également redressée de 1 % sur la période, pourtant marquée par un confinement au mois d’avril et début mai . Avec la levée progressive des restrictions sanitaires en mai et en juin, les Français ont retrouvé le chemin des magasins et des restaurants.

La surprise vient en revanche des chiffres de juillet. La consommation en biens des Français, un des principaux moteurs de la croissance, a chuté de 2,2 %, en volume, par rapport à juin. La baisse concerne aussi bien les produits alimentaires que les achats d’habillement-textile (-7,9 %) ou les voitures neuves.

Par Nathalie Silbert Publié le 31 août 2021 à 10:23 lesechos.fr