Effet de levier

La décision et les modalités de l’investissement dépendent de la structure financière de l’entreprise, de ses fonds propres (capitaux dont elle dispose : capital social et mise en réserve) et des fonds empruntés.

Si le taux d’intérêt nominal est faible et le taux de profit élevé, les actionnaires de l’entreprises ont intérêt à s’endetter.

Une entreprise dispose d’un passif de 100 millions de F et de 100 millions de capitaux empruntés au taux de 5%, alors que le taux de profit est de 7% les 200 millions de F rapportent 14 millions de bénéfice. L’entreprise en utilise 5 pour rembourser son emprunt, il reste 9  millions pour rémunérer les fonds propres, (100 millions) dont la rentabilité s’élève à 9 % soit 2 points de plus que le taux de profit. C’est l’effet de levier positif.

Si le taux d’intérêt est plus élevé que le taux de profit, l’effet de levier sera négatif. La rentabilité des fonds propres devient inférieure au taux de profit.

L’inflation va renforcer l’effet de levier positif puisqu’elle diminue le taux d’intérêt réel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *