Un printemps meilleur que prévu pour la croissance française

C’est une bonne nouvelle de plus pour le gouvernement : la France a enregistré entre avril et juin une croissance plus forte qu’annoncé fin juillet . La hausse du PIB s’est ainsi établie à +1,1 %, et non pas à 0,9 % au deuxième trimestre, selon la nouvelle estimation de l’Insee publiée ce mardi.

L’acquis de croissance pour 2021 à fin juin n’est, en revanche, pas revu à la hausse, a précisé l’organisme public. Il demeure donc à 4,8 %. Ce qui est de bon augure pour le gouvernement qui table sur une croissance pour l’année de 6 %, après le plongeon de 8 % enregistré en 2020.

Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, est d’ailleurs confiant. « En dehors des centres commerciaux , le passe sanitaire n’a pas d’impact sur l’activité économique », a-t-il assuré en dévoilant les modalités de la fin du « quoi qu’il en coûte » lundi. Selon lui, l’économie française devrait retrouver son niveau d’avant crise avant la fin de l’année, soit plus tôt que prévu…

Encourageante, cette embellie n’efface toutefois pas encore les stigmates de la crise : le PIB reste inférieur de 3,2 % à son niveau du quatrième trimestre 2019, selon l’Insee.

La meilleure nouvelle vient de l’investissement des entreprises qui a accéléré nettement et a augmenté finalement de 2,4 % au lieu de 1,1 % (après +0,4 % au début de 2021), ce qui lui permet même de dépasser pour la première fois son niveau d’avant la crise.

La consommation des ménages s’est également redressée de 1 % sur la période, pourtant marquée par un confinement au mois d’avril et début mai . Avec la levée progressive des restrictions sanitaires en mai et en juin, les Français ont retrouvé le chemin des magasins et des restaurants.

La surprise vient en revanche des chiffres de juillet. La consommation en biens des Français, un des principaux moteurs de la croissance, a chuté de 2,2 %, en volume, par rapport à juin. La baisse concerne aussi bien les produits alimentaires que les achats d’habillement-textile (-7,9 %) ou les voitures neuves.

Par Nathalie Silbert Publié le 31 août 2021 à 10:23 lesechos.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *