Baisse des prix

L’inflation en baisse (-0,4%) en juillet, en hausse (+1,9%) sur un an

Comme l’exige la Banque Centrale Européenne, le niveau de l’inflation est inférieur à 2%, l’inflation est sous contrôle.

Est ce une bonne chose, faut-il s’en réjouir ?

Moins d’inflation c’est pour une partie de la population (celle dont les revenus progressent moins vite que l’inflation) un accroissement de pouvoir d’achat. Dans cette optique, l’inflation en baisse en juillet est une bonne chose.

Mais elle dénote aussi (si elle s’inscrit dans la durée) un ralentissement économique. Si les prix baissent c’est parce que les entreprises ne peuvent pas écouler leurs produits. Elles sont dans l’obligation de stocker, ce qui conduit, si la situation perdure à limiter la production et donc l’emploi.

Ce qui est bon ponctuellement, ne l’est pas sur la durée.

Or, on apprend aujourd’hui que la croissance en France pour le deuxième trimestre est nulle. Le PIB n’a pas augmenté. Peu d’inflation et une croissance faible, ne sont pas des éléments positifs pour l’avenir.

Le yoyo entrepris par les bourses suite à la dégradation de la note des États-Unis, la crise de la dette en Europe … L’avenir s’annonce plutôt sombre et comme l’écrivait Louis Althusser : l’avenir dure longtemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *