Synthèse 1.1 Sociologie

Comment analyser la structure sociale ?

La stratification sociale permet une analyse de la société dans laquelle nous visons.

L’analyse de Marx a permis au XIXème siècle de construire une stratification sous formes de classes sociales? Ces classes sont des groupes sociaux ayant une existence objective, les individus ont une conscience de classe. on parle de classe pour soi. C’est la place dans le système de production qui détermine l’appartenance de classe chez Marx. Il détermine deux classes fondamentales (le prolétariat qui ne dispose que de sa force de travail et la bourgeoisie qui détient les moyens de production).

Pour Marx, l’histoire de toute société est l’histoire de la lutte des classes. C’est le conflit qui va donner la conscience de classes aux individus.

 

Weber va développer une analyse de la stratification sociale plus large. la classe sociale regroupe, pour lui, les individus ayant une situation économique semblable ( ce qui leur permet d’acquérir des biens et des services semblables). Il n’existe pas nécessairement dans cette classe, de conscience de classe.

Par ailleurs, les classes permettent la structuration économique de la société, mais la société est également structurée par un ordre lié au prestige (social et politique).

 

Aujourd’hui, il est difficile de dire si la notion de classe est toujours pertinente, en France. S’il semble que la montée de l’individualisme, et la progression des niveau de vie a rapproché les individus, jusqu’à faire disparaître un conscience de classe ; on constate tout de même que la notion de classe, n’a pas totalement disparue en France.

Les sociologues comme Pierre Bourdieu montre que la domination et l’habitus structure encore la société en classe ; M.Pinçon Charlot et M.Pinçon ont montré que la bourgeoisie conservait aujourd’hui toute les caractéristiques d’une classe sociale au sens de Marx.

D’autres auteurs estiment que la classe sociale est sociologiquement marquée et  correspond à une époque révolue. Les groupes sociaux ne seraient plus structurés sous forme de classes sociales. On retrouve Mendras ou Warner parmi ces auteurs.

 

Lorsque l’on souhaite étudier la structure sociale de la France aujourd’hui, on dispose d’un instrument : la nomenclature des PCS. Crée en 1954, elle permet de regrouper des individus ayant des caractéristiques communes, dans des catégories homogènes.

Cette nomenclature fait l’objet de critiques, car elle n’est pas neutre. Elle doit évoluer avec la disparition et l’apparition de métier mais aussi avec le changement de nature de certaines professions.

Il semble donc difficile de classer ne manière neutre, une population, d’autant que de nouveau groupes apparaissent (les bourgeois bohème) lorsque d’autres voient leur frontière se troubler (les ouvriers). On assiste à une certaine moyennisation de la société parallèlement à une individualisation des positions sociales. ce qui complexifie l’analyse.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *