La montée du chômage

Un article descriptif du Figaro

http://www.lefigaro.fr/economie/2009/02/26/04001-20090226ARTFIG00006-pres-de-300000-chomeurs-de-plus-en-un-an-.php

Regarder la vidéo qui explique la situation.

La montée du chômage était attendue en France avec la crise économique.

Le comportement des entreprises correspond-t-il à la théorie néo classique ?

L’équilibre sur le marché du travail serait le résultat de la confrontation de l’offre des individus et de la demande des entreprises. Cependant, on constate que le marché du travail n’est pas en situation de concurrence pure et parfaite. C’est la demande qui fait le marché. Les entreprises anticipent une évolution favorable ou non du marché des biens et des services (pour simplifier) et cette anticipation permet de définir les besoins en main d’oeuvre (cela correspond davantage à l’analyse de Keynes).

Aujourd’hui les entreprises sont craintives. Elles pensent que la situation ne va pas s’améliorer, que la consommation va diminuer ou stagner, donc elles n’embauchent pas, ou elles licencient (Conforama, FNAC, La Redoute …)

La conséquence de ce comportement va être une baisse de pouvoir d’achat pour les personnes licenciées, une crainte de l’avenir pour les personnes qui espéraient être embaucher … Tout ceci va freiner la consommation, alors les entreprises vont licencier …

Les économistes parlent de prophéties autoréalisatrices. C’est à dire que le comportement des agents provoquent la situation attendue.

Dans ces conditions, le “plan de relance” français risque d’avoir des effets très faibles. La crise économique va s’installer durablement.

Shukuru

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *