Synthèse 2.2 Economie

Comment s’opère le financement de l’économie mondiale ?

Pour permettre la mondialisation du commerce, le développement des échanges, il a fallu que la finance s’adapte, se mondialise également. sans financement, les entreprises ne peuvent produire ou investir.

Pour mesurer les flux de capitaux, on dispose au niveau international d’outils comme la balance des paiements. C’est un document comptable qui retrace l’ensemble des transactions. Elle est composée de trois comptes : le compte des transactions courantes (Biens, services, revenus et transferts courants), le comte de capital (transferts de capitaux, achats de brevets …) et le compte financier (IDE et investissement de portefeuille). On ajoute un catégories erreurs ou omissions (problèmes de doubles comptabilité de certains éléments …).

Le résultat s’il est positif pour une nation donne une capacité de financement (elle a plus de recettes que de dépenses et peut donc prêter) s’il est négatif il s’agit d’un besoin de financement.

Finalement la Balance des Paiements est toujours équilibrées (puisque les nations trouvent à se financer ou peuvent prêter leur excédent).

 

Deuxième indicateur des flux internationaux de capitaux : le taux de change. Il s’agit du prix d’une monnaie dans une autre (prix de l’Euro en Dollar).

Le système de change peut être fixe (lorsqu’il ne varie pas quelles que soient les évolutions des économies) ou flexibles (lorsque les variations mesure en temps réel l’offre et la demande d’une monnaie par rapport à une autre).

Ces deux systèmes ont des incidences sur l’économie. Lorsqu’une monnaie prend de la valeur par rapport à une autre, on parle d’appréciation (cela rend les exportations plus coûteuses et réduit le coût des importations). Lorsqu’une monnaie perd de sa valeur, il s’agit d’une dépréciation (elle facilite les exportations et renchérit les importations). Les conséquences des variations de la valeur de la monnaie sont importantes pour les entreprises. En Europe, il n’y a plus qu’une seule monnaie (17 pays) ce qui facilite les échanges. La politique des change est donc limitée à l’extérieur de l’Europe et ne prend plus autant de place que dans les années 80.

Les variations de la valeur de la monnaie sont liées entre autre par l’évolution des taux d’intérêt. Si les taux d’intérêt sont élevés dans un pays, cela va attirer les capitaux étrangers (qui cherchent un placement avantageux). Cette augmentation de la demande de monnaie (les capitaux sont placés dans la monnaie nationale ce qui va générer une appréciation de celle-ci).

La spéculation des agents (liée à une anticipation de la valeur de la monnaie) va également faire fluctuer la valeur de al monnaie; Si des agents anticipent une hausse de la valeur d’une monnaie, ils vont en acquérir (pour la revendre plus cher demain). cette demande supplémentaire fait augmenter la valeur de la monnaie (prophétie auto réalisatrice).

Cette spéculation peut être bénéfique pour l’économie puisqu’elle produit des liquidités (les capitaux se déplacent) mais elle peut être également déstabilisatrice si elle est trop importante. Ainsi, les Banque centrale et les Etat doivent tenter de limiter la spéculation pour qu’elle ne nuise pas au bon fonctionnement de l’économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *