Synthèse 1.1 Regards croisés

Comment analyser et expliquer les inégalités ?

Pour combattre les inégalités, il faut les identifier, les mesurer. Ce n’est pas facile car l’identification des inégalités n’est jamais neutre.

On peut cependant classer les inégalités en deux grandes catégories : les inégalités économiques et les inégalités sociales.

Les inégalités économiques font référence aux différences de revenus ou de patrimoine. Ces différences ne sont pas justifiables par un écart de talent, de productivité ou de compétence. Elles sont plus importantes qu’elles ne le devraient, c’est la raison pour laquelle on parle d’inégalités. les inégalités de revenu proviennent d’une « mauvaise » distribution primaire des revenus. L’Etat intervient pour corriger cette mauvaise distribution par le biais des impôts directs et indirectes et d’une redistribution. La redistribution correspond à des revenus de transfert. Le revenu disponible est ce qui reste aux ménages ou aux individus après ces prélèvements et ces redistributions.

La répartition de la population en décile (D1 à D9) permet de mesurer les inégalités (rapport intedécile D9/D1 ou D5/D1 ou D9/D5, D5 représentant la médiane)

La courbe de Lorenz représente l’inégale distribution des revenus ou des patrimoines (elle est plus inégalitaire pour les patrimoines.

 

Les inégalités sociales, correspondent à des accès inégaux en fonction des individus. Par exemple, les femmes, les handicapés, les personnes d’origine étrangères peuvent avoir plus de difficulté à obtenir un emploi, un certain niveau de salaire …

Elles sont plus difficiles à évaluer car elles prennent des formes différentes (inégale accès à la culture, aux soins, inégalité face à la mort ….).

Les inégalités sont cumulatives. Une inégalité en entraîne une autre. Ainsi, un revenu faible ne permet pas d’acquérir du patrimoine. Un revenu faible ne permet pas l’accès au soin ou à la culture … Les inégalités en se renforçant peuvent mener à l’exclusion.

Les inégalités sont également fortement différentes d’un pays à l’autre. outre l’histoire particulière de chaque pays, le rapport des populations aux inégalités est différent. Ainsi certaines inégalités peuvent  être combattues dans certains pays et pas dans d’autres. Les pays du Nord (Scandinavie …) sont plus égalitaires que nous. Les inégalités de sexe sont moins marquées parce que les Etats ont lutté très tôt pour qu’elles n’existent pas. ce n’est malheureusement pas le cas en France, où les femmes perçoivent encore en moyenne un revenu 20 % plus faible que celui des hommes.

Enfin, il faut préciser que les facteurs d’inégalités sont multiples ce qui rend la lutte contre celles-ci très difficile  L’origine sociale, le sexe, l’age, le lieu d’habitation … sont autant d’éléments facteur d’inégalité.
La crise économique que nous traversons actuellement accroît les inégalités, d’une part parce qu’elle fragilise et isole les individus et d’autre part parce qu’elle limite les moyens d’action de l’Etat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *