Synthèse économie approfondie

Comment expliquer les crises financières et réguler le système financier ?

Le fonctionnement des marchés est susceptibles d’engendrer des crises. Elles peuvent prendre des formes diverses : crise de change, crise de la dette, crise boursière, crise bancaire …).
Les mécanismes à l’origine de ces crises sont multiples. Les Etats tentent de les contrôler en régulant le marché financier.

L’impact des déséquilibres macroéconomiques
Les économies sont imbriquées les unes dans les autres du fait la mondialisation. Le déséquilibre d’une économie peut, par contagion, atteindre les autres. Ceci est accentué par le comportement mimétique des agents. En effet, comme l’avait montré Keynes, les agents ont tendance s’ils veulent gagner (lors de spéculation par exemple) à imiter les autres. Si des agents achètent un titre, son cours va monter. Les autres agents ont donc intérêt à acheter ce titre, ce qui provoque une nouvelle augmentation de son cours. Ce comportement mimétique, permet la réalisation de prévisions auto-réalisatrices.
Au final, le comportement risqué est favorisé. L’addition de ces comportement peut déstabiliser une économie.

Des dysfonctionnements microéconomiques
L’instabilité sur les marchés est également due au développement des nouveaux instruments financiers (comme la titrisation). L’évaluation des risques devient difficile, ce qui encourage les comportements risqués.

La volatilité des cours des matières premières.
Les matières premières sont également l’objet de spéculation sur des marchés dérivés (échange de contrats portant sur des actifs physiques sous jacents, comme les marchés à terme ou les marchés d’options).
Dès lors le prix des matières premières est déconnectés du marché physique et des besoins des consommateurs. Cela peut entraîner des prix très élevés qui bloque le bon fonctionnement du marché et donc l’économie réelle. Globalement les prix des matières premières deviennent volatiles ce qui fragilise le système économique.

L’Etat tente de mettre en place des instruments de régulation des marchés financiers
Mise en place d’une régulation prudentielle dans le secteur bancaire pour maintenir la confiance dans le système bancaire. Tentative de rendre le marché plus transparent.
Assurer un meilleur contrôle des activités soumis au risque de conflit d’intérêt comme les agences de notations qui sont juge et partie.
Assurer un contrôle plus étroit de la finance dérégulée et une plus grande transparence des marchés en luttant par exemple contre les paradis fiscaux.

La régulation par l’Etat est difficile car les nouveaux produits sont multiples et les marchés de plus en plus complexes. Par ailleurs, la notion de too big to fail (trop gros pour disparaître) permet aux banques de prendre des risques parce qu’elles ont la quasi certitude qu’en cas de problème, l’Etat viendra à leur secours. Privatisation des bénéfices et socialisations des pertes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *