Méthodologie EC2

Étude de document  de nature strictement factuelle, (4 points): une question générale en deux temps (présenter le document puis exploiter les informations).

 Les attentes :

 « Le candidat est évalué sur sa capacité à étudier un document : il faut savoir le présenter et en exploiter les informations en les hiérarchisant.

Le candidat est évalué sur des savoir-faire et sa capacité à répondre à la question en adoptant une démarche méthodologique rigoureuse ».

 

Pour traiter cette partie, vous devez organiser votre réponse en deux parties. Vous devez effectuer :

– une présentation succincte du document (en indiquant la nature du document, l’auteur, la source, la date, le champ) ;

– une étude du document (en réalisant une lecture et une interprétation correctes des données chiffrées, une sélection pertinente des informations pour répondre à la question posée).

 

Conseils :

Il faut répondre à la question posée en exploitant le document factuel. Il faut donc interpréter et sélectionner les informations pertinentes. Attention : Il ne faut  pas paraphraser le document, ni se contenter de le résumer. Il ne faut pas non plus réciter le cours.

  • Quelques règles fondamentales :

Il faut identifier la nature du document (tableau, graphique, table de mobilité, courbe de lorentz,…)

 Il faut établir un lien entre le document et la question posée. Il faut savoir ce que l’on recherche dans un document. Pour cela il faut analyser la question en identifiant :

  • le chapitre et le thème du programme sur lesquels porte la question
  • la nature du travail demandé (le verbe où les adverbes donnent des indications)
  • les notions du programme contenues dans la question et les définir

 Les étapes pour analyser un document statistique 

 Identifier le document et les données

Prendre connaissance du titre et de la source. Le titre donne une clef de compréhension globale du texte. La source permet de situer l’information. Il faut être capable de définir les sigles comme INSEE, OCDE, FMI, PNUD, OFCE, BIT, DARES, etc.

Il faut repérer la nature des données (en volume, en valeur), les unités (en valeurs absolues : centaines, milliers, milliards ; en valeurs relatives ; pourcentages de répartition, pourcentages de variation), et les outils statistiques utilisés (taux de croissance annuel moyen, indices, déciles).

 Il faut traduire correctement les données et en faire une lecture rigoureuse.

Par exemple pour la lecture d’une proportion en identifiant le sous ensemble et l’ensemble total. Pour la lecture d’un taux de croissance : quand le taux de variation est positif, il y a une hausse de la variable observée, quand il diminue, il y a une baisse. Une diminution d’un taux de variation positif ne signifie pas qu’il y a une baisse de la variable observée mais ralentissement de sa progression.

  • Analyser les données et les sélectionner

Il faut dégager une tendance, une rupture, plusieurs périodes, lorsque le document décrit une évolution.

Il faut effectuer un traitement statistique utile en calculant un coefficient multiplicateur, un écart, en traduisant un indice en %.

Il faut selon le document, comparer deux séries de données pour découvrir une éventuelle corrélation, mettre en évidence des disparités.

  • Interpréter les données

Il faut expliquer certaines données : les écarts, les tendances, les accidents conjoncturels. Ce travail suppose une certaine culture économique et générale.

Il faut découvrir un éventuel rapport de causalité entre les données.

 Critiquer les données c’est-à-dire apprécier leur intérêt et leur limite

Cela suppose de ne retenir que les données utiles au sujet posé et éventuellement porter un regard critique sur la pertinence de certaines statistiques. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *